CulturePalmierHuileLa semaine dernière, j'ai failli m'étouffer de rire en lisant un article dans T** (tu sais, le journal de bobo) : dans un reportage sur l'acquisition de terres par des pays riches mais petits dans des pays pauvres (sale sujet d'ailleurs, mais j'ai pas la tête à me faire du souci en ce moment, je préfère rester frivole) dans cet article donc on interviewait un ingénieur agronome qui s'appelle monsieur Marc Dufumier. Ben voilà ! il en faut pas plus pour me réjouir ! (ceci dit je suis bien consciente que c'est très moche de se moquer, et en plus de se moquer d'un nom).

Mais ça m'a permis de découvrir une nouvelle science : l'aptonymie (à ne pas confondre avec l'haptonomie), qui est la traque, par tous les moyens légaux, de gens qui ont des noms prédestinés (ou en d'autres termes des gens dont tu peux te moquer si t'es un sans coeur). Ce mot, aptonyme, je l'ai appris sur ce blog (rendons à César etc.).boucherJeanYanne

C'est ainsi que je suis partie farfouiller dans les pages jaunes. Sans doute seras-tu réjoui d'apprendre que j'ai trouvé

  • un boucher nommé Levau à Antrain
  • un monsieur Masson, maçon à Saint Malo
  • un docteur Bohbot à Ormesson
  • une boulangerie Boucher à Les Mesnuls
  • et une boucherie Boulanger à Charlieu (les deux derniers, pour être tout à fait précis, ce sont des contraptonymes !)

J'ai aussi trouvé dans les pages blanches deux messieurs Belverge, mais je ne sais pas quelle est leur profession...

Ensuite, au lieu de passer bêtement des heures sur le site des pages jaunes, j'ai trouvé un site où t'as un tas d'exemples.

opticien biologiste bienfaiteur
Décidément, ma page inspire les lecteurs !
J'affiche 2 nouvelles photos, donc il y en a maintenant 2 de Papet Croûton et 1 de Tilu
(et pour celle de Tilu, si t'arrives pas à lire, ben comme d'hab, tu cliques !)

cetautomatixA propos de noms de famille, savais-tu que 20% des noms de famille sont dérivés de noms de métiers, contre 46% qui sont des noms de baptème (n'est-ce pas, monsieur Marie), 18% des caractéristiques physique ou morales (pas vrai, monsieur Leborgne) et 11% des noms de lieu (hein, madame de Keravel).
Donc foison de Lefebvre / Lefebure / Faivre / Fabre (du latin faber = forgeron), Meunier, Mercier, Marechal et Boulanger (dont certains sont bouchers donc !). Et pareil à l'étranger avec les Taylor (tailleur), Müller (meunier) ou Schmidt (forgeron). Et si tu veux tout savoir sur les noms d'origne bretonne, relis tes classiques !

Pour conclure (qui a dit "ouf !" ?...) si on dit qu'à la foire il n'y a pas un seul âne qui s'appelle Martin, c'est pas pour rien : Martin est de loin le patronyme le plus fréquent en France, devant Bernard, Thomas et Petit. Marrant... alors que j'aurais cru que les plus fréquents seraient Dupont (22e) Durand (7e) Dubois (8e). La suite ici.