la-minute-encyclopédique

26 janvier 2011

mise en abîme

3niveau

Posté par madamedekeravel à 17:32 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


02 septembre 2010

baillement

Tu t'ennuies ? Tu ne peux plus te passer de moi ?

C'est normal !

Tiens, viens voir par là !

Posté par madamedekeravel à 11:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 juin 2010

Madame de K n'a pas trop envie d'écrire en ce moment
pour cause de crabe en train de grignoter papa de K.

Elle reviendra quand ça ira mieux.

crabe

Posté par madamedekeravel à 08:28 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

07 juin 2010

l'esclavage a été aboli en 1848 en France, qu'à cela ne tienne, délocalisons en Chine !

On avait dit pas de politique, d'accord, mais une dépêche AFP ce matin me sidère :

"Suicides chez Foxconn :
augmentation de 70% des salaires des employés en Chine
"

Et cela me bouscule, m'interpelle, m'interroge :

- des gens déprimés au point de se suicider vont-ils changer d'avis pour de l'argent ? Malheureusement il semble que oui !!! Témoignage d'un ouvrier chinois : "Foxconn accorde un minimum de 100 000 yuans  (ndlr : soit 50 à 100 fois le salaire mensuel) à la famille de toute personne qui décède dans l’usine. Imaginez que vous êtes un jeune de la campagne, que vos parents espèrent que vous allez leur envoyer de l’argent, que vous êtes abruti par ce travail répétitif, déprimé par le peu que vous gagnez, peut-être par une histoire de cœur… L’idée d’assurer l’avenir de votre famille en mettant fin à vos jours peut-être tentante."

- les conditions de travail chez Foxconn sont-elles vraiment si inhumaines ? les avis divergent suivant que tu es Steve Jobs (PDG de Apple et principal client de Foxconn) ou journaliste chinois amis de salariés de Foxconn... Mais quand même, un point de vue plutôt objectif montre des choses qui font froid dans le dos ! Est-il normal de faire travailler des êtres humains 12 heures par jour, 6 jours sur 7 ? des les entasser à 10 par dortoir ? d'autres détails ici.

- Foxconn doit avoir un sacré bénéfice sous le pied pour pouvoir augmenter comme ça d'un coup les salaires !

- vais-je acheter un I-pad ou un I-phone ? Je te rassure, en vrai je me pose même pas la question. Mais je peux élargir : vais-je acheter une paire de chaussettes moins chère mais "made in China" ? et là, c'est vrai, je fais moins la maligne...

- Francetelecom envisagerait-il (elle ?) la même réponse au même problème (mais je le reconnais bien volontiers, les conditions de travail chez FT, même si elles sont loin d'être acceptables, n'ont rien à voir avec celles des ouvriers chinois)

Tu connaissais l'histoire de la I-phone-girl ?

iphoneGirl

Posté par madamedekeravel à 11:29 - - Commentaires [23] - Permalien [#]

03 juin 2010

où madame de K s'interroge sur la différence entre un moine et un mouton

ecriturePar un beau soir de juin, madame de K s'en fut dîner avec deux charmants jeunes hommes (hé hé) à Paris dans le quartier du Luxembourg. Après le repas, elle alla se réjouir les yeux en regardant une exposition de photographies accrochée sur les grilles du jardin par le Sénat. Et son œil fut agacé par un mot qui lui semblait utilisé hors de propos. Une des photographies était intitulée : "tonsure d'un jeune chameau par les touaregs". Et madame de K de se dire in-petto : "diantre ! ce jeune camélidé aurait-il l'intention de rentrer des les ordres !?...".

Une visite dans son dictionnaire en ligne préféré lui confirma (s'il était besoin) qu'elle avait raison : la tonsure est réservée à l'usage ecclésiastique, du moins depuis début du 16e siècle... Pour les moutons (ou les chameaux) c'est le mot tonte qui doit être employé.

Photographie 文 par monsieur de K

Cette histoire de poil se télescope avec un article lu le même après-midi sur un livre paru récemment Trichologiques par Christian Bromberger. Non, le blog de madame de K ne vire pas de bord, je ne vais pas te parler de tricot. Le sous-titre est "Une anthropologie des cheveux et des poils". La lecture du résumé donne envie de le lire !

Le mot tonsure / tonte me fait penser à d'autres choses, certaines désuettes, d'autres plus tragiques.

TifTondu   femme_tondue
(clique sur l'image pour agrandir, depuis le temps tu devrais savoir ça !)

Cette réflexion douce-amère clôture le compte-rendu d'une journée au poil !

Posté par madamedekeravel à 09:45 - - Commentaires [27] - Permalien [#]


30 mai 2010

j'ai la banane

Sortez vos cahiers de chimie !

Madame de K apprend des choses en faisant ses courses : il paraît que pour faire mûrir un avocat (ou un kiwi), il faut le mettre dans un sac en papier avec 2 pommes... Ah tiens, bizarre !... Mais pourquoi donc ?

Et bien après recherche madame de K est en mesure de t'expliquer que les pommes dégagent de l'éthylène (et pas de l'éthanol (hips !)  comme indiqué dans les comms ici).

Sache que les fruits se classent en 2 catégories : les climactériques et les non-climactériques (et non, climactérique n'a rien à voir avec climat, ni climax, ni atmosphérique, ni hystérique). Les climactériques sont ceux qui peuvent continuer de mûrir après avoir été cueillis, comme les pommes, les bananes, les poires. Et les autres ben c'est l'inverse (oranges, fraises, ananas etc.). C'est expliqué .

FriseFruits

Les fruits climactériques mûrissent sous l'action de l'éthylène et en mûrissant produisent de l'éthylène, donc en les mettant en contact dans une corbeille à fruits, ou mieux en les enfermant dans un sac en papier, ils s'encouragent mutuellement (allez les verts ! allez les verts !)

L'éthylène est considéré comme une hormone pour les plantes, c'est à dire un stimulus externe qui influe sur sa croissance (c'est expliqué ).

Cette propriété sert aussi a contrario à conserver les fruits : dans une chambre de stockage sous atmosphère d'azote (qui bloque l'émission d'éthylène) le mûrissement est stoppé.

ethylene

L'éthylène est un hydrocarbure (molécule constituée de carbone et d'hydrogène) constitué de 2 atomes de carbone C (verts sur la premières image) et 4 atomes d'hydrogène H (blancs sur la première image). Il est insaturé, car la liaison carbone-carbone est double. Le carbone est tétravalent, c'est à dire qu'il a 4 petites mains pour faire la chaîne avec ses voisins (ici les atomes d'hydrogène). Comme il a pas assez de voisins H, il donne 2 fois la main à son copain C (on le voit bien sur l'image du milieu). Mais il préfère les H, donc si y en a quelques uns qui passent dans le coin, il va lâcher le C pour attraper un H (la molécule d'éthylène C2H4 est moins stable que celle d'éthane C2H6 qui elle est saturée).

koudou

Et figure-toi que cet éthylène sert aussi aux plantes à communiquer entre elles. En Afrique du sud, les antilopes koudous mangent occasionnellement des feuilles d'acacias (lorsqu'il n'y a pas de MacD* à proximité). Pour se défendre contre cette attaque, l'acacia grignoté secrète plus de tanins, ce qui rend ses feuilles amères, indigestes et même toxiques. Mais en plus il produit de l'éthylène pour prévenir ses voisins qui eux aussi produisent plus de tanins ! Mais les antilopes, fines mouches, savent que quand elle mangent de l'acacia elles doivent se déplacer face au vent. Incroyable non ! Moi je trouve ça merveilleux ! J'avais lu ça chez Jean-Marie Pelt qui raconte des tas d'histoires de plantes merveilleuses.

Posté par madamedekeravel à 17:35 - - Commentaires [29] - Permalien [#]

22 mai 2010

Humeur du jour (pas gaie, mais je ne suis pas le bouffon du roi !)

Je me rappelle quand j'étais plus jeune, comment ma mère ElginCath
parlait de ma grand-mère en disant qu'elle était désagréable, casse-pieds, jamais contente, toujours à se plaindre et qu'elle disait "ma pauvre fille, j'espère pour toi que je ne serai jamais comme ça !"

Et bien elle est comme ça...

J'espère pour mes filles que je ne serai jamais comme ça !... (je crois que je viens d'inventer le mouvement perpétuel...)

Posté par madamedekeravel à 09:10 - - Commentaires [27] - Permalien [#]

17 mai 2010

du miel pour les oreilles

Où l'on découvre que madame de Keravel est une indécrottable fleur bleue. Et je dédie cette page à Prax, qui ne sait toujours pas s'il est davantage crudité ou fleur bleue.

Ah mon dieu (s'il existe) il vient de m'arriver un truc horrible ! Figure-toi belle_et_le_clochardqu'un mâle séduisant au possible me susurrait des propos testostéronés à l'oreille et j'étais toute fondue. Il me disait "j'aime t'embrasser parce que j'aime le printemps" et j'étais sur le point de planter des cornes à monsieur de K. Disjonctée. Cramée la mère de K.

C'est quand il a dit "j'aime caresser ton p'tit corps de vingt ans" qu'il a fallu que je me rende à l'évidence : il ne s'adressait pas à moi...

À la place de Marilyn, moi j'aurais succombé tout pareil ! Y a des hommes qui te séduisent rien que par leur voix. J'ai pensé à ça en écoutant Yves Montant, mais ça me fait pareil avec Etienne Daho ou Jean-Louis Murat. Ça me fait presque autant d'effet que de m'imaginer que Robert Redford me lave les cheveux. Ou qu'un dîner aux chandelles. (clique sur l'image pour voir la vidéo)

Posté par madamedekeravel à 18:37 - - Commentaires [26] - Permalien [#]

13 mai 2010

Frotte frotte frotte

Je ne vais plus m'aventurer à écrire des textes un peu politiques, je ne fais pas le poids pour répondre aux commentaires... (nan t'inquiète, je suis sûre que ça me reprendra, j'ai justement un sujet qui me titille la plume). Alors je retourne à l'écriture et à mon projet de nouvelles maritimes, remember ? c'était et . Et je te mets un peu de musique pour accompagner ta lecture : le Gloria de Vivaldi par Sara Mingardo.

Roscoff3Frotte frotte frotte. Pourquoi cet homme me crie encore dessus ? Il me dit de frotter, je frotte. Je tiens la brosse dure fort dans ma main et je frotte. Et quand il me dit mange, je mange. Et quand il me dit dors, je dors. Mais parfois si ça balance trop, je peux pas dormir, je remonte mes genoux sur ma poitrine et je gémis un peu, ça me berce. Les autres aiment pas quand je fais ça, des fois ils me frappent pour que j’arrête de gémir, alors je remonte mes genoux sur ma poitrine et je balance la tête mais c’est pas pareil. Maman m’a dit pars mon fils, monte sur ce bateau et pars. Elle avait des larmes dans ses yeux mais je sais pas si c’était de me voir partir ou d’avoir à me dire de partir. Pourtant j’ai toujours été sage et j’ai toujours travaillé dur pour lui faire plaisir mais je crois qu’elle était contente que je parte. C’est qu’elle était très occupée à donner du lait au petit frère et ça je peux pas le faire à sa place. Une fois j’ai essayé de faire dormir le petit frère comme elle fait en le remuant un peu mais je crois que je l’ai secoué trop fort. Le petit frère a hurlé et il était tout rouge et maman était fâchée elle était toute rouge aussi et après elle m’a dit monte dans le bateau. Et depuis quand je regarde je vois que de la mer partout. Je me plains pas c’est beau la mer même si des fois ça remue trop fort à mon goût. Mais je hurle pas comme le petit frère je gémis seulement mais les autres aiment pas ça.

Frotte frotte frotte. Des fois il fait chaud aussi mais on n’a pas le droit de se mettre tout nu. Si je me mets tout nu je prends des coups de bâton. Et des fois il fait froid et il faut mettre quand même les mains dans l’eau glacée et mes doigts sont tout crevassés et ça fait mal. Cet homme qui ressemble à ma mère me regarde en hochant la tête et des fois j’ai peur que lui aussi il me dise de partir mais il me dit frotte et il hoche la tête. Et si les autres me frappent trop et que je peux plus me lever il gronde les autres. Et il me gronde aussi alors je frotte. Frotte frotte frotte.

Une fois on a jeté l’ancre et il y avait un côté du bateau où on ne voyait pas que la mer. Il faisait chaud et l’air était doux autour de la peau. Et il y avait une grosse dame qui m’a serré contre elle. Elle avait des gros seins et c’était moelleux et la grosse dame elle riait et moi j’étais bien blotti contre elle mais après elle aussi m’a dit pars. Et après les autres ils ont ri aussi et tout le monde était heureux et moi j’étais content mais après on est partis et c’était de nouveau de la mer tout autour.

Quand je frotte des fois je regarde les grands oiseaux qui planent au dessus du bateau et dans ma tête je m’imagine que je suis un oiseau et je plane et je vois un petit bonhomme qui frotte le pont tout en bas et c’est moi. Et je ris tout bas de me voir aussi petit en bas et si je relève la tête je vois le monsieur qui ressemble à ma mère qui me regarde en hochant la tête et je lui souris parce que je crois qu’il m’aime bien. Frotte frotte frotte. Je suis un oiseau. Peut-être que si je vais très haut je verrais maman loin là bas.

Posté par madamedekeravel à 19:53 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

10 mai 2010

de la pertinence de la pub...

kerosene

Posté par madamedekeravel à 17:17 - - Commentaires [28] - Permalien [#]