31 juillet 2008

Un autre point de vue sur le mariage

J'ai déjà parlé de mariage, vu par Balzac, remember ? Aujourd'hui voici le point de vue de Mme de Lafayette dans "La princesse de Clèves" ? J'ai tout lu* ! (oui madame !) Pendant 170 pages Monsieur de Nemours aime en secret Madame de Clèves qui l'aime en secret. La scène la plus torride (dont est extrait ce qui suit) c'est quand ils se déclarent leur flamme mutuelle, lui à ses genoux mais n'osant même pas lui toucher la main, 10 pages avant la fin ! (PS : elle dit "non" et finit au couvent...). Elle lui explique... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 15:05 - - Commentaires [28] - Permalien [#]

25 juillet 2008

Bleu

Posté par madamedekeravel à 10:34 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
21 juillet 2008

vanitas vanitatis II

Si ce crabe avait pu imaginer qu'il aurait fini brisé et désarticulé dans mon assiette, voisinant avec de la mayonnaise, du pain craquant et un petit verre de blanc, tu crois qu'il aurait perdu le goût de vivre ? Et pour accompagner cette pensée profonde, une musique qui te donne la chair de poule et plante ses griffes dans ton coeur jusqu'à te faire aimer la vie : la cantate "Weinen, klagen, sorgen, zagen" (pleurer, se lamenter, se faire du souci, hésiter ?) de Jean Sébastien Bach BWV 12. Ecoute surtout le 2e morceau... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 10:17 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
16 juillet 2008

vanitas vanitatis

"Tout se dégrade, tout s'abîme, sauf toi ma chérie qui es de jour en jour plus jolie" me dit monsieur de K un jour où il voulait m'influencer favorablement pour que je lui fasse un Kig ha farz.
Posté par madamedekeravel à 09:58 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
11 juillet 2008

Rouge et Blanc

Rouge et Noir c'était déjà pris, par Stendhal et Jeanne Mas, alors je te convie à une petite balade en .Rouge & Blanc -dans le port de Brest la grise Rouge et blanc comme la camionnette de la boucherie Sanzot. Rouge et blanc comme des tranches de chorizo sur une assiette à l'apéro. Rouge et blanc comme une robe Courrèges (et oui, Mme de K parle aussi chiffons ... tout arrive !) Rouge et blanc comme les blessures de lance saignant sur les flancs livides de Jésus (d'accord j'arrête ...) Edit de quelque temps plus... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 10:48 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
07 juillet 2008

Oh quante volte

Grâce à une compil empruntée à la bibliothèque, je redécouvre l'opéra italien. Et je redécouvre que j'aime quand même la musique moderne (postérieure à Mozart je veux dire). Il y a cet air de I Capuleti e I Montecchi (les Capulets et les Montaigus) (je l'ai trouvé écrit comme ça sur gougueule, mais je croyais qu'on mettait pas de S aux noms propres ...) de Vincenzo Bellini qui me donne la chair de poule. J'ai eu un mal de chien à trouver les paroles, et encore plus la traduction ! Celle que je vous donne est approximative et... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 09:55 - Commentaires [10] - Permalien [#]
02 juillet 2008

Historiquement correct

Madame de Keravel, quand elle va à la bibliothèque picore souvent les livres exposés en bout de rayon, faisant confiance à la sélection des bibliothécaires (oui, je sais, je me mets à parler de moi à la 3e personne, c'est chelou !). Mais si elle est le plus souvent agréablement surprise, cette fois c'est la déconvenue ... Elle a pris le livre Historiquement correct, de Jean Sévillia, l'a soupesé, l'a retourné "Les croisades, les cathares, l'Inquisition (...) la décolonisation, la guerre d'Algérie ... Ce livre étudie 18 points... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 10:20 - - Commentaires [25] - Permalien [#]