28 mai 2007

geisha

La geisha esseulée pleure des larmes amèresElle pleure son amant partiElle pleure son plaisir éphémèreElle était nueLa tristesse la rhabilleCe plaisir qu'elle a donnéElle voudrait qu'on le lui rendeMais dilué, étiré .    Qu'on l'agrandisseQu'on l'assagissePas qu'on l'affadisseQu'on en tricote des chaussettesPour tenir chaud au litEt une écharpe longue, longueQui durerait toute la vieS'enroulerait autour de son cou
Posté par madamedekeravel à 11:47 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

23 mai 2007

microcosmos

un peu de musique pour accompagner ta lecture ? Une lettre de monsieur Jean Henri Fabre (1823-1915) à monsieur Charles Darwin (1809-1882) (trouvée là) : Monsieur, Permettez-moi de vous offrir , comme à un Maître de la Science, un exemplaire de mes Souvenirs entomologiques, traitant expérimentalement de l'Instinct chez les Insectes. Quelques unes de mes recherches vous sont déjà connues, mais dans l'opuscule actuel elles sont complétées par de nouvelles observations; d'autres, en plus grand nombre, paraissent pour la première... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 09:57 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
19 mai 2007

sélénium

Ce matin au p'tit déj, je laissais mon regard bovin errer hagard sur la boîte de vitamines lorsque mon oeil s'est arrêté sur un mot : sélénium. Mon esprit embrumé a alors dérivé sur les sélénites, habitants supposés de la lune (Σελήnη (selene) = lune en grec). Comme je faisais part du cheminement de mes pensées à monsieur de Keravel qui émettait quelques borborygmes pour essayer de me faire croire qu'il m'écoutait buvait mes paroles subjugué, il me dit "c'est comme le virage au sélénium". Sachant qu'il ne parlait ni de moto... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 19:21 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
17 mai 2007

un petit message d'attente ...

C'est qui qui fait le plus beau blog ? o moi                 þ madame de Keravel
Posté par madamedekeravel à 09:57 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
14 mai 2007

mio dolce amor

Si tu es observateur, tu as du remarquer que j'inaugure une nouvelle catégorie, intitulée fort obscurément "c'est du poulet". Quand j'ai parlé de ça à monsieur de Keravel, il m'a dit "Ah bon, tu vas montrer ton c.. ?" (oui, je sais, j'ai honte pour lui !). Et bien non, désolée cher ami lecteur, nous allons parler de : poulet, lettre, missive, message, courrier, sms, texto, mail, courriel, pneumatique, télégramme, dépêche, fax, carte postale, bafouille, épître, mot, pli ... Enfin bref : de correspondance ! Pour... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 17:01 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
09 mai 2007

Un mot de trop

J’aspirais avec volupté son odeur, son odeur d’après l’amour. Nous étions allongé l’un contre l’autre. La pénombre floutait les contours de son corps aux couleurs de pain d’épice. Je palpais du bout des doigts la moiteur de sa peau. J’ai murmuré la bouche contre son cou « c’est bon de faire l’amour avec toi ! ». Il a répondu par un grognement, anesthésié par la léthargie post-coïtale qui l’alanguissait de la tête aux pieds. Enhardie par sa mollesse et son attitude inoffensive, j’ai osé un « Est-ce que tu m’aimes ? ». Ça a été... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 12:51 - - Commentaires [24] - Permalien [#]

05 mai 2007

entropie (3)

Pour clore la série sur l'entropie : Il semblerait que l'on puisse également parler d'entropie dans le champ de l'information. En faisant des recherches à ce sujet, je suis tombée sur un personnage ... comment dirais-je ... fantasque ? hors du commun ? complètement déjanté ? en tout cas manquant quelque peu de modestie ... Il y a même sur son site un lien pour faire un don ! (Je devrais essayer ça ici ! tu donnerais combien toi, pour financer mon travail sur ce blog ?) Il se définit lui-même comme écologiste révolutionnaire et... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 19:03 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
01 mai 2007

pause

fauvette des jardins
Posté par madamedekeravel à 19:06 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
27 avril 2007

Physiologie du mariage

Honoré de Balzac - Physiologie du mariage (1829) - Méditation XII : Hygiène du mariage Résumé du début du chapitre :Si le mari veut être tranquille (et surtout éviter le déshonneur ultime : les cornes de cocu), il doit affaiblir sa femme, soit en la mettant à la diète (des légumes, pas de viande, ou un peu de viande blanche), soit en l'incitant à l'inaction, aux bains chauds. En cas de femme trop énergique, la fatiguer en lui permettant de pratiquer la danse. Là, il nous semble entendre des gens timorés et à vues étroites,... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 18:04 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
23 avril 2007

dépouillement

Pour illustrer le dépouillement, dans le sens de nudité, pureté, cet extrait du Dixit Dominus de Georg Friedrich Haendel, 1707. Cette version manque justement un peu de dépouillement à mon goût, mais dans ce domaine, il n'y a pas trop le choix chez Radio Blog ... dépouiller v. tr.  I. 1. Enlever la peau de (un animal). Dépouiller une anguille. ­ Par ext. Priver de ce qui couvre ou garnit. Dépouiller un temple de ses ornements. Le vent a dépouillé les arbres. ¶ v. pron. Ôter, perdre ce qui couvre. Se dépouiller de ses... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 10:42 - - Commentaires [24] - Permalien [#]