24 octobre 2007

les passantes

Je veux dédier ce poèmeA toutes les femmes qu'on aimePendant quelques instants secretsA celles qu'on connait à peineQu'un destin différent entraîneEt qu'on ne retrouve jamais Georges Brassens - Les passantes Paroles: Antoine Pol. Musique: Jean Bertola Ça a dû arriver à tout le monde un jour de faire la liste de ses amours passées (amour délice et orgue, remember ?) Spéciale dédicace à P. qui écoute Brassens alors qu'elle n'était même pas née quand il est mort. Spécial commentaire à Francis Cabrel : Mon chéri, si tu... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 09:19 - - Commentaires [29] - Permalien [#]

20 octobre 2007

to be or not to be

Tout le monde a déjà entendu cette citation. Presque tout le monde sait que c'est du Shakespeare. Et beaucoup (toi au moins) savent que c'est la tirade dans Hamlet du personnage éponyme (je ne savais pas si je serais capable de le caser un jour ce mot, et dans le bon sens). Mais il faut que j'avoue que jusqu'à jeudi dernier, je ne savais pas ce qu'il y avait derrière (toi si ? baratineur !).C'est pas que je sois prise d'un engouement subit pour Shakespeare, c'est juste une coïncidence ... HAMLET :Être, ou ne pas être, c’est là la... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 12:53 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
18 octobre 2007

hé Pepina, on parle de toi dans le journal !

Fallait t'y attendre aussi, après les révélations fracassantes dans ton blog
Posté par madamedekeravel à 12:24 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
15 octobre 2007

immarcescible

J'ai trouvé comment insérer une de mes musiques dans une page, mais je suis limitée à une taille de fichier de 1 méga, ce qui n'est pas beaucoup ! Juste un p'tit truc en passant : ¯ Scriabin prélude in C op.11 N°1. Homme ou machine ? (tu sais, la machine à pianoter, j'en ai parlé là) Et puisque ça ne suffit pas pour faire une page, je te raconte l'histoire d'un mot, rencontré le 6 juin dans un article de T* (j'le dis pas, sinon tu vas dire "pas étonnant qu'elle lise ce journal de bobos !") à propos de Benjamin Castaldi.... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 10:10 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
11 octobre 2007

merci !

Petite précaution en préambule pour ne pas avoir d'ennuis avec monsieur de Keravel : ce qui suit est une fiction, une exagération poétique, une métaphore. Tout carambolage avec la réalité est fortuit. Ma plus belle histoire d'amour c'est toi. En lisant tu peux écouter ça. Si tu n'as pas les poils des bras qui se soulèvent et des frissons dans la nuque, c'est que t'es irrémédiablement irrécupérable (woaw !). Mais quel plaisir retire-t-elle a faire un blog ? Bien sûr, il y a écrire "qui m'est aussi nécessaire que... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 09:09 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
08 octobre 2007

Gourmande !

blanc blanc Heureux chocolat, qui après avoir couru le monde, à travers le sourire des femmes, trouve la mort dans un baiser savoureux et fondant de leur bouche. Anthelme Brillat-Savarin (c'est qui ?)
Posté par madamedekeravel à 08:40 - - Commentaires [25] - Permalien [#]

04 octobre 2007

sortez vos cahiers de musique !

Je cherchais un CD de Prokofiev(oui, j'en ai parlé il n'y a pas longtemps, ou plutôt je te l'ai fait écouter) et je tombe sur ça : "Masters of the piano roll -  Prokofiev plays Prokofiev". Je me dis "Au poil ! Mieux vaut s'adresser au bon Dieu qu'à ses saints !", sans penser, dans ma grande naïveté, que Prokofiev est mort en 1953 et qu'un enregistrement de cette époque serait inaudible selon nos standards actuels, même très retravaillé. * Et en lisant la notice du CD, je réalise que c'est un piano... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 11:05 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
01 octobre 2007

mieux vaut faire envie que pitié

Déjà les pubs pour les bagnoles m'insupportent en général, mais celle là elle me fout carrément la gerbe ! (oui, je sais, d'habitude je cause plus joli, mais là je suis toute énervée !). A l'heure où la mode essaie de se moraliser en n'acceptant pas les mannequins trop maigres, ou trop jeunes ;  à l'heure où débute en Italie une campagne d'affichage qui veut choquer en montrant nue une fille anorexique, cette marque de bagnole veut nous mettre l'eau à la bouche en nous montrant une pauvre fille dont les cuisses font le même... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 07:52 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
27 septembre 2007

les dessous chics (ce titre c'est juste pour augmenter mes stats)

Juste quelques mots qui ne sont pas du tout caractéristiques du livre, mais je fais ce que je veux ! Quelques mots qui m'ont plu, extraits d'un livre qui m'a plu, malgré la noirceur de cette peinture de la société. Où on apprend tout sur les dessous cracra des années Thatcher, en se disant "Heureusement c'est de la fiction, ce n'est pas ici et ce n'est pas maintenant". Quoi que ... photographie collection personnelle Nous arrivâmes à Eastbourne vers midi. Notre voiture était la seule garée en front de mer, et durant... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 19:26 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
24 septembre 2007

Dans la série "traduction"

Une page pour les plus doués d'entre vous (mais si mon chéri tu en fais partie !) (et toi aussi bien sûr ma chérie !), ou du moins pour les plus familiers avec la langue de Shakespeare. En regardant mes stats (chacun son vice ...) j'ai vu que quelqu'un avait traduit une de mes pages en anglais. Et comme je suis curieuse, je suis allée voir ce que ça donne. Ben j'ai pas été déçue du voyage ! Un vrai salmigondis ! (la page originale est là) Le pompon c'est quand même "the response of Pepina is not the maid" = la... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 08:01 - - Commentaires [18] - Permalien [#]