24 octobre 2007

les passantes

Je veux dédier ce poèmeA toutes les femmes qu'on aimePendant quelques instants secretsA celles qu'on connait à peineQu'un destin différent entraîneEt qu'on ne retrouve jamais Georges Brassens - Les passantes Paroles: Antoine Pol. Musique: Jean Bertola Ça a dû arriver à tout le monde un jour de faire la liste de ses amours passées (amour délice et orgue, remember ?) Spéciale dédicace à P. qui écoute Brassens alors qu'elle n'était même pas née quand il est mort. Spécial commentaire à Francis Cabrel : Mon chéri, si tu... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 09:19 - - Commentaires [29] - Permalien [#]

20 octobre 2007

to be or not to be

Tout le monde a déjà entendu cette citation. Presque tout le monde sait que c'est du Shakespeare. Et beaucoup (toi au moins) savent que c'est la tirade dans Hamlet du personnage éponyme (je ne savais pas si je serais capable de le caser un jour ce mot, et dans le bon sens). Mais il faut que j'avoue que jusqu'à jeudi dernier, je ne savais pas ce qu'il y avait derrière (toi si ? baratineur !).C'est pas que je sois prise d'un engouement subit pour Shakespeare, c'est juste une coïncidence ... HAMLET :Être, ou ne pas être, c’est là la... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 12:53 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
11 octobre 2007

merci !

Petite précaution en préambule pour ne pas avoir d'ennuis avec monsieur de Keravel : ce qui suit est une fiction, une exagération poétique, une métaphore. Tout carambolage avec la réalité est fortuit. Ma plus belle histoire d'amour c'est toi. En lisant tu peux écouter ça. Si tu n'as pas les poils des bras qui se soulèvent et des frissons dans la nuque, c'est que t'es irrémédiablement irrécupérable (woaw !). Mais quel plaisir retire-t-elle a faire un blog ? Bien sûr, il y a écrire "qui m'est aussi nécessaire que... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 09:09 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
27 juin 2007

Rimbaud II

Une petite page d'attente (madame de Keravel est over-booked) suite à ma dernière page (datée du 22 juin ! Oh my goodness ! que le temps passe vite !) Rêvé Pour l'hiver - Arthur Rimbaud - En Wagon, le 7 octobre 70 L'hiver, nous irons dans un petit wagon roseAvec des coussins bleus.Nous serons bien. Un nid de baisers fous reposeDans chaque coin moelleux. Tu fermeras l'oeil, pour ne point voir, par la glace,Grimacer les ombres des soirs,Ces monstruosités hargneuses, populaceDe démons noirs et de loups noirs. ... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 13:42 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
08 février 2007

le garçon qui ne voulait pas grandir

Grâce à mademoiselle ckck qui poétise joliment sur son ombre, j'ai découvert le très charmant texte de "Peter Pan" dans sa version originale par James Matthew Barrie (paru en 1902). Madame Darling poussa un cri, et, comme en réponse à un coup de sonnette, la porte s'ouvrit et Nana (la chienne bonne d'enfants, note de moi) entra, de retour de sa promenade du soir. Elle grogna et bondit sur le garçon (Peter Pan), qui sauta avec légèreté par la fenêtre. Madame Darling poussa un autre cri, cette fois de détresse, car elle... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 17:52 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
26 janvier 2007

t'en fais pas mon p'tit loup

Y'a des chansons comme ça qui me donnent des frissons chaque fois que je les entends. Celle-ci en fait partie. Je viens de l'entendre à la radio et j'ai envie de partager l'émotion avec toi. Et pour que tu puisses frissonner même si tu ne peux pas charger le fichier de musique, ou si tu es au bureau et que tu ne peux pas l'écouter, ou si tu es un peu bêtassou et que tu n'as pas compris qu'il faut cliquer sur la petite flèche pour démarrer la lecture, je te mets le texte : MON PETIT LOUPParoles et musique: Pierre Perret ... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 12:14 - - Commentaires [29] - Permalien [#]

27 septembre 2006

sainte colombe

our trouver une illustration sonore à ma page d'hier sur Molière et Le Misanthrope, je suis partie à la pêche, et bien sûr (avec un accent circonflexe, remember ?) mes divagations m'ont conduite d'un bout à l'autre de la toile ! Naturellement, le premier musicien auquel on pense pour illustrer Molière, c'est Lully : Ecouter Lully m'a fait penser à l'excellent film Tous les matins du monde, avec l'excellent Jean Pierre Marielle, et à l'excellent livre de Pascal Quignard dont le film est tiré (je ne dirai pas le film éponyme,... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 10:32 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
18 mai 2006

Bellamya

Lors de la guerre des 6 jours entre Israël et l'Egypte (1967), le canal de Suez (plus de détails là) fut fermé, et ne rouvrit qu'en 1975. L'industrie pétrolière, obligée de faire le tour de l'Afrique pour aller chercher le brut dans le golfe persique, et libérée de la limitation de taille imposée par le passage dans le canal, entreprit la construction de super-tankers. C'est ainsi que les chantiers de Saint Nazaire construisirent 4 navires d'une capacité de 550 000 tones, dont le Bellamya : Ce pétrolier porte le nom d'un... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 21:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
27 mars 2006

Ach wie flüchtig, ach wie nichtig !

Ach wie flüchtig, ach wie nichtig Ist der Menschen Leben ! Ah que la vie humaine Est volatile et négligeable (ou vaine, ou incertaine, ou futile, ou insignifiante, ou ...)Naissant comme le brouillard Bientôt se dissipant Paroles de Michael Franck, musique de notre ami Jean Sébastien (Bach, qui d'autre ?). Donc il dit que la vie d'un homme est une chiure de mouche sur la face de l'univers, alors qu'après 250 ans, le nom de Bach est connu de millions de personnes, et que sa musique si belle, si pleine, si chatoyante,... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 18:18 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
14 mars 2006

M

bonne fête ma poulette ! ! !
Posté par madamedekeravel à 06:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]