05 février 2010

L’entomologiste

Il a décidé de ne pas vous aimer, dites-vous. Je ne m'inquiète pas pour vous, mademoiselle l'infernale, car chez les gens qui ont pour religion la Musique et l'Amour, les fêlures du coeur, saignantes et palpitantes, se vitrifient et deviennent des bijoux brillants. Et moi, pauvre écrivain, je cherche un écrin à ce bijou : un texte dans lequel coucher ce chagrin d’amour sur un nid de coton.Moi, le poète, je collectionne les sentiments et les mets dans des vitrines pour les exposer à la vue de tous. J’épingle les émotions et aligne... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 09:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

23 septembre 2009

Gaby, Oh Gaby

À Gabrielle d’Estrées 22 octobre 1597 Mes chères amours, il faut dire vrai, nous nous aimons bien ; certes pour femme, il n’en est point de pareille à vous ; pour homme, nul ne m’égale à savoir bien vous aimer. Ma passion est toute telle que quand je commençois à vous aimer ; mon désir de vous revoir, encore plus violent qu’alors ; bref je vous chéris, adore et honore miraculeusement. Pour Dieu, que toute cette absence se passe comme elle a commencé et bien avancé ! Car dans dix jours j’espère mettre fin à ce mien exil.... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 19:01 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
22 avril 2009

Lettre de Boris Vian au provéditeur-éditeur sur quelques équations morales

Le début de cette lettre s'applique tellement bien à ma pauvre cervelle engourdie par les vacances et à ce blog !... Donc voici une petite crotte intellectuelle rayée en hélice : Monsieur,     J'ai tenté depuis des semaines d'apporter au numéro que vous pressez une contribution valable, mais la sécheresse glaciale (si l'on ose préciser qu'il s'agit de glace sèche) de mon esprit n'a d'égale que la rigidité difforme de mes méandres cérébraux, et vous concevez que le tourbillon nerveux qui fait la force ordinaire de mon... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 11:24 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
15 mars 2009

Quelle coquine cette Aurore !

Non non ! on n'est plus dans la semaine coquine, mais dans la rubrique "c'est du poulet" (tu te rappelles ce que ça veut dire ?). Je voudrais vous parler de George Sand (ЖОРЖ САНД pour les russophones) et de sa correspondance avec Alfred de Musset. D'Alfred à George : Quand je mets à vos pieds un éternel hommage,Voulez-vous qu'un instant je change de visage ?Vous avez capturé les sentiments d'un coeurQue pour vous adorer forma le créateur.Je vous chéris, amour, et ma plume en délire Couche sur le papier ce que je n'ose... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 09:02 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
08 février 2008

Héloïse et Abélard II

onc maintenant que tu connais le contexte, tu es à même de goûter toute la saveur des textes qui suivent. Lettre II de Héloïse à AbelardOù l'on voit que oui, ma pauvre chérie, les mecs sont tous les mêmes : ce qu'ils veulent c'est niquer, un point c'est tout ! (...) Dis moi seulement, si tu le peux, pourquoi, depuis notre conversion monastique, que tu as seul décidée, tu m'as laissée avec tant de négligence tomber en oubli ; pourquoi tu m'as refusé la joie de tes entrevues, la consolation de tes lettres. Dis‑le, si tu le peux,... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 08:43 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
04 février 2008

Héloïse et Abélard

ans la catégorie "C'est du poulet" (rappel pour ceux qui n'auraient pas suivi : poulet = billet galant, et billet ¹ papier monnaie, tu penses qu'à ça ou quoi ?) j'ai trouvé de jolies lettres d'Héloïse et Abélard. Mais avant de te les donner à lire, faut que je t'explique un peu leur histoire, sinon tu vas rien comprendre. Héloïse et Abélard tout le monde en a entendu parler (sauf monsieur de K, mais lui il repeint la salle de bains, alors on peut pas tout lui demander non plus !). C'est comme Tristan et Iseult, Roméo et... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 10:22 - - Commentaires [30] - Permalien [#]

11 janvier 2008

Bon anniversaire Simone !

Le 9 janvier était le centième anniversaire de la naissance de Simone de Beauvoir. Elle a fait la couverture du Nouvel Obs (à en croire monsieur de K d'une très jolie façon !...) et j'ai lu cet article très intéressant. Je voulais lui rendre hommage en publiant une lettre d'amour, et j'en ai trouvé une sur un site que j'ai déjà pillé pour ma rubrique c'est du poulet. Lettre de Violette Leduc à Simone de Beauvoir - automne 1950 Chère Simone de Beauvoir, Comme vous étiez belle, comme vous êtes belle lorsque vous apparaissez avec... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 09:15 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
15 juillet 2007

Douce, comme ton haleine près de mon épaule

Erich Maria Remarque, à Marlene Dietrich 25 novembre 1937, Porto Ronco C’est la nuit et j’attends que tu appelles de New York. Les chiens dorment autour de moi, et le gramophone passe - des disques que j’ai trouvés,- easy to love, I got you under my skin awake from a dream. Ma tendre ! Ma douce bien-aimée ! une petite branche des mimosas qui poussent autour de ma maison est en fleur depuis quelques jours. Le matin, dorée, elle pend du mur blanc dans le soleil. Douce, comme ton haleine près de mon épaule, dans ton sommeil.... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 11:03 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
22 juin 2007

Rimbaud

Suite à mon week-end à Charleville-Mézières, j'ai enquêté sur Arthur Rimbaud : effectivement, Filaplomb avait raison, il ne portait pas trop sa ville natale dans son coeur ... Arthur Rimbaud par Ernest Pignon-Ernest Lettre d'Arthur Rimbaud à Georges Izambard (son professeur de lycée, parti de Charleville, avec qui il s'est lié d'amitié) - Charleville, 25 août 1870 (le 19 juillet, la France a déclaré la guerre à la Prusse, d'où les pioupious, petit nom des fantassins pendant cette guerre de 1870 - Rimbaud a 16 ans) Monsieur, ... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 12:02 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
07 juin 2007

Chaud ... derlos

J'ai hésité entre les catégories "c'est du poulet" et "Mme de Keravel critique littéraire", car c'est une lettre, certes, mais extraite d'un roman épistolaire (qui n'est pas un roman parlant de duel, même si ce roman-ci se termine effectivement par un coup de pistolet). Madame Kiki Posuto parle de livre Bingo, celui-ci en est un pour moi. Beaucoup de gens connaissent ce livre, mais par l'intermédiaire d'un film (il y a eu au moins 3 ou 4 adaptations). J'aime beaucoup le film de Stephen Frears (avec Glen Close et... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 18:55 - - Commentaires [18] - Permalien [#]