30 mai 2010

j'ai la banane

Sortez vos cahiers de chimie ! Madame de K apprend des choses en faisant ses courses : il paraît que pour faire mûrir un avocat (ou un kiwi), il faut le mettre dans un sac en papier avec 2 pommes... Ah tiens, bizarre !... Mais pourquoi donc ? Et bien après recherche madame de K est en mesure de t'expliquer que les pommes dégagent de l'éthylène (et pas de l'éthanol (hips !)  comme indiqué dans les comms ici). Sache que les fruits se classent en 2 catégories : les climactériques et les non-climactériques (et non, climactérique... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 17:35 - - Commentaires [29] - Permalien [#]

22 mai 2010

Humeur du jour (pas gaie, mais je ne suis pas le bouffon du roi !)

Je me rappelle quand j'étais plus jeune, comment ma mère parlait de ma grand-mère en disant qu'elle était désagréable, casse-pieds, jamais contente, toujours à se plaindre et qu'elle disait "ma pauvre fille, j'espère pour toi que je ne serai jamais comme ça !" Et bien elle est comme ça... J'espère pour mes filles que je ne serai jamais comme ça !... (je crois que je viens d'inventer le mouvement perpétuel...)
Posté par madamedekeravel à 09:10 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
17 mai 2010

du miel pour les oreilles

Où l'on découvre que madame de Keravel est une indécrottable fleur bleue. Et je dédie cette page à Prax, qui ne sait toujours pas s'il est davantage crudité ou fleur bleue. Ah mon dieu (s'il existe) il vient de m'arriver un truc horrible ! Figure-toi qu'un mâle séduisant au possible me susurrait des propos testostéronés à l'oreille et j'étais toute fondue. Il me disait "j'aime t'embrasser parce que j'aime le printemps" et j'étais sur le point de planter des cornes à monsieur de K. Disjonctée. Cramée la mère de K. C'est... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 18:37 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
13 mai 2010

Frotte frotte frotte

Je ne vais plus m'aventurer à écrire des textes un peu politiques, je ne fais pas le poids pour répondre aux commentaires... (nan t'inquiète, je suis sûre que ça me reprendra, j'ai justement un sujet qui me titille la plume). Alors je retourne à l'écriture et à mon projet de nouvelles maritimes, remember ? c'était là et là. Et je te mets un peu de musique pour accompagner ta lecture : le Gloria de Vivaldi par Sara Mingardo. Frotte frotte frotte. Pourquoi cet homme me crie encore dessus ? Il me dit de frotter, je frotte. Je tiens la... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 19:53 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
10 mai 2010

de la pertinence de la pub...

Posté par madamedekeravel à 17:17 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
06 mai 2010

de l'air !

Texticule écrit en commentaire chez Oh!91 qui, dans sa page du 2 mai, s'ébaubissait (faut que j'oublie ce verbe !) qu'une personne soit arrivée chez lui en cherchant dans gougueule "un homme dit a sa femme "laisse moi exister", que veut-il lui faire comprendre ?". Ma chérie, Comment le dire sans te froisser ?... Ma chérie, tu me fais chier !!! Tu choisis mes chemises et mes caleçons, tu choisis des livres pour moi à la bibliothèque, tu choisis ce que je vais commander au restaurant, tu en sais plus que moi... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 07:57 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
03 mai 2010

Marie, ou éloge de la nouvelle

Je n'avais jamais lu Marie NDiaye. Comment ? quoi ! t'entends-je t'ébaubir (j'adore ce mot que je confonds toujours avec ébaudir). Mais mon pauvre ami, j'ai des excuses ! Es-tu jamais entré dans une bibliothèque publique ? n'as-tu jamais été impressionné, effrayé, pour ne pas dire découragé par le nombre des livres qui farandolent sur les étagères ? Même madame Routidoux, professeur de littérature en terminale L, ne connait pas le tiers du quart de ces livres. Tu me diras, elle connait peut-être le quart du quart (ce qui fait le... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 18:59 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
02 mai 2010

mobile

Y a une gentille bloguine qui m'a offert des zozios pour mon anniversaire, soit disant que c'est pour attacher aux poignées de portes. Mais la mère de K avec son esprit frondeur a voulu en faire autre chose (pi de toute façon chez moi les portes sont toujours ouvertes, sauf celle des cabinets d'aisance). Oui, je sais, ce prétexte à éditer une page était un peu mince, mais ma période de flémingite aigüe se prolonge, pour cause de printemps, et je ne veux pas perdre contact avec toi, lecteur chéri.
Posté par madamedekeravel à 17:57 - - Commentaires [14] - Permalien [#]