blancjardin

Son jardin secret comme une mousse fauve

Sa roseur nacrée effarouche la main rugueuse

Une odeur féroce aiguise les crocs de l’homme

Une floraison animale

blanc

Je rajoute une petite explication : j'ai brodé autour de la dernière phrase volée chez Prax.