Le prétexte de cette page est tellement mince que j'en ai presque honte... alors pour me faire pardonner, je te donne une belle musique à écouter. L'arobase est un peu un tourbillon, non ? Alors écoute les tourbillons de Jean-Philippe Rameau par Mordecai Shehori ou le tourbillon de Marin Marais par Jordi Savall.

Je voudrais te parler de l'arobase, mais t'inquiète, je vais pas te raconter pour la Xième fois d'où ça vient, et pourquoi etc. (wikipedia fait ça bien mieux que moi) (non, pas mieux, t'as raison, mais il le fait).

Non, ce que je voulais partager avec toi, c'est que j'ai appris comment on appelait l'arobase dans d'autres langues, et je trouve ça très poétique :

- en suédois on dit kanelbulle (brioche à la cannelle) Kanelbulle

- en Israélien on dit strudel (aux pommes?) strudel (miam j'ai faim avec tous ces gâteaux !)

- en néerlandais on dit apestaart (queue de singe) babouche (spéciale dédicace à M. qui est très fan de Dora)

Y en a plein d'autres rigolos ici (hareng roulé, ver de terre, queue de cochon...)

Et en plus ça nous donne l'occasion d'aller faire un p'tit tour sur le site de la BNF qui est toujours aussi merveilleux !cannelle

Sauf que la BNF se gourre (il me semble) en traduisant kanelbulle par "bâton de cannelle" au lieu de brioche à la cannelle. Du coup l'erreur est répercutée (par exemple , ou , ou encore ). C'est vrai, qui ne ferait pas confiance à la BNF ? C'est vrai aussi que bâton de cannelle c'est parlant.

Bon, ciao ! (je t'avais prévenu, aujourd'hui je ne me suis pas foulée !) Du rab ? tiens : un p'tit article rigolo sur l'utilisation de l'arobase par les hispanophones féministes.