01 septembre 2009

nuit

Qui se ressemble s'assemble ! J'ai lu, par pure coïncidence à deux jours d'intervalle, deux textes qui se ressemblent mais sont aussi très différents. L'un est doux et tendre comme une jeune fille évaporée ; l'autre est vindicatif et conquérant comme un amant pressé. L'un à côté de l'autre, ils se répondent et se regardent dans les yeux. Nuit de Chine, nuit câline... blanc Henri Vincenot - La Billebaude - 1978 L'obscurité arrivait, lente, digne et fière. On la voyait monter au flanc du mont Roger, elle hésitait, puis gagnait la... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 08:31 - - Commentaires [20] - Permalien [#]