Bande-son obligée ! Ray Charles (Oh oui ! dansons joue contre joue !)

Parfois quand je fouille dans les chambres de mesdemoiselles de K à la recherche de lecture, je tombe sur des choses intéressantes (La princesse de Clèves ou Lucía Extchebarría). Mais là, je suis tombée sur un ovni ! Le journal intime de Georgia Nicolson - volume 9 (9 !!!) "Le coup passa si près que le félidé fit un écart". C'est écrit par Louise Rennison.

georgia2J'en suis restée sans voix, hésitant entre crier au génie ou au scandale, sans doute comme les critiques littéraires qui ont lu le premier écrit de James Joyce ou de Céline. Parce que, si la définition de la Littérature c'est que c'est écrit tellement bizarre que t'y comprends rien, ben ça c'est de la littérature avec un grand L, pi même deux tiens, pendant qu'on y est !

La couverture dit "Traduit de l'anglais par Catherine Gibert", certes, mais qui va me le traduire en français ?

En plus je me rends compte, après avoir lu quelques pages, que la conversation de mademoiselle de K N°1 & ses kopinettes est émaillée de citations de Georgia.

Un petit extrait pour tester ta jeunitude ? Pas la peine que je t'explique le contexte, tout ce que tu as besoin de savoir c'est que Georgia est une ado normale (donc anormale) qui a des copines et qui drague le boutonneux avec force stratagèmes et gaffes. Extrait donc :
Lever de ma personne, assorti propulsion en direction de l'arrière du végétal où le Saindoux traîne son gras-double und exhale la fumée par l'entremise de la clope und remonte son falzar. Notre Seigneur.
Moi à un enrobé portant bésicles :
georgia
- Que voulez-vous au juste ?
- Voir vos nunga-nungas.
(là je crois qu'elle parle de ses seins...)
Le troupeau de boeufs part illico en hilaritude
(Ségolène aurait-elle lu trop de Georgia Nicolson ?) mit criailleries :"Allez, montre-les-nous !"
Roro rapplique sur zone et toise le Saindoux de toute sa hauteur. Je précise que la potesse ne pointe pas chez les rachots.
Rosie :
- J'ai le plan
le super. On exhibe le nunga-nunga, mais vous exposez le vermicelle first, afin de vérifier l'anomalie.

Un autre extrait ? va voir !

Tu remarqueras avec satisfaction la réapparition de l'argot le plus pur, emprunté sans doute à San Antonio, Brassens ou Audiard.

Il va falloir que je trouve une conclusion conclusive, et ça c'est pas gagné...