Je VEUX écouter le Salve Regina de Pergolese par Andreas Scholl

Futures récoltes moussant à peine, vert cru sur la terre nue
Ou champs éventrés, alignements de mottes grasses et luisantes
Sous-bois frileux tapissés de feuilles rousses
Grilles rouillées barbues de viorne grise
Murs de fermes en meulière, autistes, tournés vers l'intérieur

labour

Bon d'accord, ma poésie à deux balles te fait bailler (ou peut-être même te fait rire...), alors remettons les pieds sur terre, redescendons à ton niveau... Sais-tu que si tu vas à Orléans, tu peux passer par Chilleur-aux-bois puis par Crottes-en-Pithiverais ? (j'ai rien inventé, regarde). Et après éventuellement à Bazoche-les-Gallerandes (mais peut-être que y a que moi que ça va faire ricaner bêtement)

Ca m'émeut quand même outrageusement de savoir qu'il y a 312 personnes dans ce bas monde, si tu leur demandes "Au fait où t'habites toi ?" elles te répondent "Crottes !".

Bon on est passé aussi près de Chalo-saint-mars, mais c'est moins rigolo (c'était juste un petit détour pour aller revisiter une ancienne page)

clematite

Erratum : ce que je croyais être de la viorne (plante grimpante dans les forêts qui donne des fleurs grises et duveteuses en automne) est en fait une variété de clématite, la Clematitis vitalba L., qui est une liane vivace à calice pétaloïde, étamines et carpelles insérés en spirale, androcée polystémone à déhiscence introrse et akènes à arêtes plumeuses (le vocabulaire botanique est intéressant aussi n'est-il pas ?)