Aujourd'hui je voudrais partager avec toi deux découvertes (ou re-découvertes) : Bonnard et Billetdoux. Et non, je n'ai pas trébuché avec mon dictionnaire et il n'est pas tombé ouvert à la lettre B.

Mais avant de commencer, une petite musique pour accompagner ta lecture ? Qui ça ? Ben Buxtehude par exemple !

Pierre Bonnard - l'Indolente - 1899Donc Billetdoux : dans la famille Billetdoux je voudrais la fille, Raphaëlle (elle a cru bon de changer de prénom et de se faire appeler Marie, mais on me la fait pas à moi ! je l'ai retrouvée). J'en ai parlé dans les commentaires de cette page, car j'ai cité le titre d'un de ses livres "Mes nuits sont plus belles que vos jours". Je croyais avoir lu ce livre mais je n'en avais aucun souvenir donc j'ai voulu le relire. Et en le relisant je me suis aperçue qu'en fait je ne l'avais jamais lu (tu suis ?). Pourquoi ce nom et ce titre sont resté gravés dans ma mémoire ? J'ai dû les trouver jolis à l'époque.
Un petit extrait ? C'est le début :
Pour le moment, la seule chose réellement difficile était de détourner les yeux de cette large déchirure de ciel, profonde et envenimée, qui allumait une sorte de brasero au dessus de Paris. Les plus violents paysages terrestres, les plus étonnants animaux y étaient en réplique, sculptés dans la pourpre des anges mourants dont on ne voyait plus briller par réfraction que l'or des trompettes. Sous cette dernière lumière vivante, les êtres, les oiseaux, les voitures étaient pris de folie. L'invasion de l'ombre et l'agitation du monde donnaient seulement une illusion de vent, qui ne changeait rien à la chaleur du temps. Les enfants tombaient à plat ventre et décidaient de pleurer. Les chiens se retournaient sur eux-mêmes et levaient la gueule pour regarder les hommes aux yeux. La journée devait être longue et voici qu'elle avait passé. C'est à cette heure la plus religieuse que l'on souffre tout à coup très précisément de ne pas être aimé (...).
Je sens que ce livre va me plaire !

.oOo.

Puis Bonnard, Pierre. Je veux mettre les infos à midi, je me goure de chaîne,Bonnard et paf ! je tombe sur un numéro de "Palettes". C'est bonnard Palettes, et en plus c'était sur Bonnard (oula, elle est en forme la mère de K aujourd'hui !). Et plus précisément sur son tableau "L'atelier aux mimosas". Je parlais de mimosas justement l'autre jour chez Tilu. J'adore les mimosas ! Et lire un tableau avec les commentaires de Palettes, tout de suite on se sent vachement intelligent (j'aime bien !). Et pendant que j'en parle je sens presque leur odeur fruitée et fraîche. Parmi les impressionnistes, Bonnard n'est pas le plus connu. Pas étonnant d'ailleurs puisque c'est un post-impressionniste, du groupe des nabis plus précisément (c'est pas que je sois si savante, j'ai fait chauffer wikipedia).

Tu peux venir prendre le thé, j'ai fait de la brioche.