ans la catégorie "C'est du poulet" (rappel pour ceux qui n'auraient pas suivi : poulet = billet galant, et billet ¹ papier monnaie, tu penses qu'à ça ou quoi ?) j'ai trouvé de jolies lettres d'Héloïse et Abélard. Mais avant de te les donner à lire, faut que je t'explique un peu leur histoire, sinon tu vas rien comprendre.

Héloïse et Abélard tout le monde en a entendu parler (sauf monsieur de K, mais lui il repeint la Abélard et Heloïse - Vignaudsalle de bains, alors on peut pas tout lui demander non plus !). C'est comme Tristan et Iseult, Roméo et Juliette, Lagarde et Michard, des couples mythiques (si tu connais pas Lagarde et Michard c'est que tu as moins de 30 ans). Mais connaît-on vraiment leur histoire ? Moi en tout cas je ne la connaissais pas.

Je ne connaissais pas la conjugaison du verbe connaître non plus ... tu savais toi à quelles personnes et quels temps il faut mettre un accent circonflexe sur le i ? (ça me rappelle ma relation passionnelle avec l'accent circonflexe) Ben y'en a un à l'infinitif connaître, au futur et au conditionnel (normal ces temps sont construits sur l'infinitif) à toutes les personnes, et au présent à la 3e personne du singulier : il connaît.

Bon, t'en as rien à faire de la conjugaison et tu voudrais bien connaître l'histoire d'Héloïse et Abélard ? J'y viens, j'y viens !

Abélard et Héloïse - Pribis Abélard était un joli coeur, fin lettré, habile théologien et poète, qui sévissait à Paris au tout début du XIIe siècle. Héloïse était une jeune fille pure et très belle. Son oncle, le chanoine Fulbert,  confia à Abélard le soin d'éduquer la belle. Et arriva ce qui devait arriver, Héloïse et Abélard se connurent dans le sens biblique. Ils se marièrent en secret et eurent un fils qu'ils prénommèrent Astrolabe (ce qui, il faut l'avouer, est peu banal !). Mais l'oncle, furax (mais non, Fulbert on t'a dit !), fit émasculer Abélard par des hommes de main (à l'époque on rigolait pas avec l'honneur des jeunes filles !). Les deux amants, séparés, chacun dans un couvent, entretinrent une correspondance enflammée et érudite.

Leurs lettres ont été publiées dès le XIIe siècle et cette triste histoire a inspiré maints écrivains et traducteurs (les lettres sont écrites en latin). Et donc la prochaine fois je te donne à lire un extrait de leurs échanges épistolaires.