passante

Je veux dédier ce poème
A toutes les femmes qu'on aime
Pendant quelques instants secrets
A celles qu'on connait à peine
Qu'un destin différent entraîne
Et qu'on ne retrouve jamais

Georges Brassens - Les passantes
Paroles: Antoine Pol. Musique: Jean Bertola

Ça a dû arriver à tout le monde un jour de faire la liste de ses amours passées (amour délice et orgue, remember ?)

Spéciale dédicace à P. qui écoute Brassens alors qu'elle n'était même pas née quand il est mort.

Spécial commentaire à Francis Cabrel : Mon chéri, si tu m'aimes en secret, n'hésite plus : appelle moi au 06 86 ** ** 32

photographie Gérard Laurent