Romeo & Juliette - Franck Dicksee

J'ai déjà parlé de traduction ( entre autres), et je récidive, car la qualité de la traduction est primordiale pour apprécier un texte étranger. J'ai été dégoûtée de lire "Romeo et Juliette" à cause d'une traduction lourde comme un Paris-Brest de supermarché. La poésie de Shakespeare est assassinée, la traduction n'est plus qu'un fatras sans queue ni tête, incompréhensible parfois.

Pour étayer ma démonstration, j'ai choisi un extrait connu (R. & J. viennent de commettre l'irréparable, mais ils sont mariés secrètement, ce qui semblerait les disculper. La veille le beau et sémillant R. a butté malencontreusement le cousin de J. Il est banni de Vérone et doit partir pour Mantoue s'il ne veut pas être occis par les troupes du prince ou la famille de J.). J'ai essayé de faire court. T'as intérêt à tout lire ! interro demain !

Et en passant un petit coup de griffe aussi aux vendeurs de livres sur Internet qui ne mentionnent que très rarement le nom du traducteur.

Pour aller lire le texte original de William Shakespeare dans Wikisource c'est , et la traduction de François Victor Hugo c'est . La traduction de Jouve et Pitoëff est publiée (entre autres) en livre de poche.

The tragedy of Romeo and Juliet - ACT III SCENE V.

Texte Original de William (dit Billy) Shakespeare - 1595
Traduction François Victor Hugo (fils de Victor Hugo 1828-1873)
Traduction de Pierre Jean Jouve et Georges Pitoëff (1937 revue en 1955)
et mes commentaires

Capulet's orchard. Enter Romeo and Juliet above, at the window
La chambre à coucher de Juliette. Entrent Roméo et Juliette.
La chambre de Juliette. Entrent Roméo et Juliette.
Déjà ça commence mal ... l'endroit n'est pas le même dans les traductions que dans l'original ! sans doute la chambre de Juliette est-elle un endroit plus vendeur ?

rossignolJuliet
Wilt thou be gone? it is not yet near day:
It was the nightingale, and not the lark,
That pierced the fearful hollow of thine ear;
Nightly she sings on yon pomegranate-tree:
Believe me, love, it was the nightingale.
Veux-tu donc partir ? le jour n'est pas proche encore : c'était le rossignol et non l'alouette dont la voix perçait ton oreille craintive. Toutes les nuits il chante sur le grenadier là-bas. Crois-moi, amour c'était le rossignol.
Tu veux partir ? Ce n'est pas près d'être le jour.
C'était le rossignol et non pas l'alouette
Qui a percé le fond craintif de ton oreille;
Il chante la nuit sur le grenadier,
Crois-moi, amour, c'était le rossignol.
Première interrogation : la mise en page. Lignes courtes, comme dans une pièce en vers, ou lignes de la longueur de la page ? Mais là difficile de savoir quelle était la mise en page originale et si elle a été modifiée par les éditeurs ou les contributeurs de Wikisource.

Romeo
It was the lark, the herald of the morn,
No nightingale: look, love, what envious streaks Romeo & Juliette - film de Franco Ziffirelli - 1968
Do lace the severing clouds in yonder east:
Night's candles are burnt out, and jocund day
Stands tiptoe on the misty mountain tops.
I must be gone and live, or stay and die.
C'était l'alouette, la messagère du matin, et non le rossignol. Regarde, amour, ces lueurs jalouses qui dentellent le bord des nuages à l'orient ! Les flambeaux de la nuit sont éteints, et le jour joyeux se dresse sur la pointe du pied au sommet brumeux de la montagne. Je dois partir et vivre, ou rester et mourir.
C'était l'alouette messagère de l'aube
Et non le rossignol, vois quelle raies jalouses, amour,
Brodent les nuées en l'orient lointain;
Les cierges de la nuit sont brûlés, le gai matin
Fait des pointes sur les montagnes embrumées.
Il faut vivre et partir - ou mourir et rester.
Je ne voudrais pas dès le départ casser du sucre sur le dos de François Victor, mais sa traduction est un peu lourdingue non ? Par contre la traduction de Pierrot et Jojo, si elle est dans une langue plus fluide (question d'époque sans doute) est erronée ! En effet, Roméo dit qui'il doit "rester et mourir" et non pas "mourir et rester" (question de chronologie !)

Romeo & Juliette - Francesco Hayez - 1823Juliet
Yon light is not day-light, I know it, I:
It is some meteor that the sun exhales,
To be to thee this night a torch-bearer,
And light thee on thy way to Mantua:
Therefore stay yet; thou need'st not to be gone.
Cette clarté là-bas n'est pas la clarté du jour, je le sais bien, moi ; c'est quelque météore que le soleil exhale pour te servir de torche cette nuit et éclairer ta marche vers Mantoue. Reste donc, tu n'as pas besoin de partir encore.

Romeo
Let me be ta'en, let me be put to death;
I am content, so thou wilt have it so.
I'll say yon grey is not the morning's eye,
'Tis but the pale reflex of Cynthia's brow;
Nor that is not the lark, whose notes do beat
The vaulty heaven so high above our heads:
I have more care to stay than will to go:
Come, death, and welcome! Juliet wills it so.
How is't, my soul? let's talk; it is not day.
Soit ! qu'on me prenne, qu'on me mette à mort ; je suis content, si tu le veux ainsi. Non, cette lueur grise n'est pas le regard du matin, elle n'est que le pâle reflet du front de Cynthia ; et ce n'est pas l'alouette qui frappe de notes si hautes la voûte du ciel au-dessus de nos têtes. J'ai plus le désir de rester que la volonté de partir. Vienne la mort, et elle sera bien venue !... Ainsi le veut Juliette... Comment êtes-vous, mon âme ? Causons, il n'est pas jour.
Que je sois donc saisi et mis à mort,
Je suis heureux, si c'est ta volonté.
Je dirai que ce gris n'est pas l'oeil du matin
Mais seulement le pâle reflet du front de Cynthia ;Romeo+Juliette - film de Baz Luhrmann - 1996
Et ce n'est pas non plus l'alouette qui frappe
De ses notes le ciel voûté si haut sur nos têtes.
J'ai plus désir de rester que volonté de partir :
Viens, mort, et bienvenue ! Juliette le veut ainsi.
Que dit mon âme ? Parlons encor. Ce n'est pas le jour.
C'est les notes qui sont hautes, ou le ciel voûté ?

Juliet
It is, it is: hie hence, be gone, away!
It is the lark that sings so out of tune,
Straining harsh discords and unpleasing sharps.
Some say the lark makes sweet division;
This doth not so, for she divideth us:
Some say the lark and loathed toad change eyes,
O, now I would they had changed voices too!
Since arm from arm that voice doth us affray,
Hunting thee hence with hunt's-up to the day,
O, now be gone; more light and light it grows.
C'est le jour, c'est le jour ! Fuis vite, va-t'en, pars : c'est l'alouette qui détonne ainsi, et qui lance ces notes rauques, ces strettes déplaisantes. On dit que l'alouette prolonge si doucement les accords ; cela n'est pas, car elle rompt le nôtre. On dit que l'alouette et le hideux crapaud ont changé d'yeux : oh ! que n'ont-ils aussi changé de voix, puisque cette voix nous arrache effarés l'un à l'autre et te chasse d'ici par son hourvari matinal ! Oh ! maintenant, pars. Le jour est de plus en plus clair.
L'alouette détonne ? Pierrot et Jojo disent "chante faux", mais là encore on dira que c'est une question d'époque.

Romeo
More light and light; more dark and dark our woes!
De plus en plus clair ?... De plus en plus sombre est notre malheur.
Donc le traducteur change aussi la ponctuation !... Il a ajouté un point d'interrogation, ce qui est tout de même moins anodin que de remplacer un point-virgule par un point ! Et où est le respect du texte ?

More about Romeo and Juliet ?