Spécial dédicace pour Olivier, chevalier à roulettes

Il est des périphrases qui m'agacent ...
Il est des circonvolutions de langage qui me hérissent le poil !

vespa400Pourquoi dit-on mal-entendant au lieu de sourd ?

Et pourquoi dit-on mal-voyant ? Aveugle c'est un gros mot ?

Et pourquoi ne dit-on pas mal marchant ? Mal sautillant, mal courant, mal dansant ?
On dit handicapé moteur.

"Baisse ton capot, on voit le moteur", c'est ce qu'on disait quand j'étais petite fille lorsqu'une copine en jupe nous montrait sa culotte par inadvertance.

Doit-on définir le handicap sur le plan "médical" comme la conséquence d'un état pathologique (maladie ou accident) ?
Ou doit-on le considérer sous l'angle "anthropologique" et, plus globalement, social, qui considère que le handicap est la résultante de la confrontation d'un être humain avec ses capacités et de son environnement avec ses exigences.
Est-ce que le handicap est la lésion (ou déficience) corporelle pathologique qui rend les personnes handicapées ou la situation créée par la société et le cadre de vie ?
Est-ce qu'une mamie qui doit monter ses sacs de courses au 6e étage quand l'ascenseur est en panne est handicapée ?
Est-ce qu'une maman avec une poussette qui se retrouve face à un escalier est handicapée ?
Est-ce qu'un paraplégique qui joue au basket dans une équipe handisport est handicapé ?

Nous dirons donc "personne en situation de handicap" au lieu de "handicapé", et cette périphrase là, je veux bien faire l'effort de la supporter ...

handi